Vêtement blanc

                             Vêtement blanc

 

             Le printemps nous réserve beaucoup de cérémonies religieuses joyeuses, baptêmes, communions, mariages, fêtes liturgiques où l’on voit des robes, aubes et vêtements blancs. Peut-être est-ce l’occasion de rappeler quelques éléments de symbolique rattachés à cette couleur ou plutôt à cette teinte car le blanc n’est pas une couleur mais la teinte obtenue en mélangeant la lumière de toutes les couleurs.

Ce caractère absolu et lumineux du blanc en fait en Occident le symbole du sacré, de la présence de Dieu, de la pureté. « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme neige » lit- on dans Isaïe 1, 18. Symbole de la joie, de la vie et de la lumière, le blanc est présent dans toutes les grandes fêtes chrétiennes. « Leukos » le blanc éclatant est la couleur des anges présents au tombeau vide du Christ pendant sa transfiguration : la belle fresque dans l’abside de l’église Saint Jacques en est un exemple.

Au ciel, ceux qui sont en présence de Dieu sont revêtus de vêtements blancs : « Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs » Apocalypse 3, 5. Il est le signe d’une intimité avec Dieu. Aussi le prêtre au baptême dit à l’enfant devant l’assemblée :« Tu as revêtu le Christ; ce vêtement blanc en est le signe. »

 

Valentine de Chillaz