Un rameau sortira de la souche de Jessé

Le prophète Isaïe que nous lisons en 1ère lecture les quatre dimanches de cet Avent de l’année A, est un poète de génie par l’éclat de son style et la nouveauté de ses images. Ses compositions ont une force concise et une majesté qui ont inspiré bien des artistes. Le Messie qu’il annonce est un descendant de David : « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David ; un rejeton jaillira de ses racines. » On le reconnaîtra parce que « sur lui reposera l’esprit du Seigneur… Justice est la ceinture de ses hanches ; fidélité le baudrier de ses reins. » L’iconographie chrétienne s’est largement emparée de cette composition messianique d’Isaïe et nombreux sont les vitraux de nos cathédrales qui présentent l’arbre de Jessé dont le rejeton est Jésus le Sauveur, de la lignée de David.

            Pour le prophète Isaïe, l’avènement du Royaume de Dieu aux temps messianiques s’accompagnera d’une merveilleuse harmonie sur la terre : « le loup habitera avec l’agneau, le léopard se couchera près du petit enfant ». Dans une lecture chrétienne cette harmonie parfaite, inaugurée par la venue du Sauveur, ne sera pleinement réalisée que dans les temps eschatologiques au retour du Christ. Aujourd’hui, il nous est demandé de nous convertir. Le prophète Jean-le-Baptiste, qui prépare les chemins du Seigneur, appelle ceux qui viennent à lui pour être baptisés  à se repentir de leurs péchés.

Anne Viry