Taizé "Parabole de communauté"

                 Taizé « Parabole de communauté »

 

             La communauté de Taizé rassemble une centaine de frères, catholiques et protestants, issus de près de trente nations. Les sœurs de Saint André les aident à accueillir les pèlerins. Taizé est un signe concret de réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés. Frère Aloïs est devenu prieur à la mort de frère Roger, le fondateur, en 2005.

L’arrivée à Taizé est un peu déroutante l’été lorsqu’une foule de jeunes et de quelques moins jeunes, de toutes nationalités, se presse à l’appel des cloches pour la prière et se dirige vers la chapelle qui s’agrandit en fonction du besoin. Les plus vieux cherchent les marches, tous s’asseyent et font silence. Les frères remontent l’allée centrale, prennent place au centre, et les premiers chants s’élèvent, repris et médités… 3000 personnes prient ; psaume, évangile, refrain, silence. Trois fois par jour le rituel scande la vie de la communauté.

Même si la priorité est donnée aux jeunes, chacun trouve sa place.   A partir d’un texte de l’Evangile commenté par un frère, tous se retrouvent en groupe et discutent de façon simple et vraie, sans artifice. Tous partagent sur leur foi et sur leurs Eglises dont les différences sont bien réelles mais ne sont plus un obstacle, le Christ étant au centre de leur réflexion. Aucun relativisme mais un grand respect pour chacun et la découverte des autres, forts de l’Esprit qui fait chanter et prier tous ensemble, chrétiens du monde, Va !

Bérengère Mirabaud