Qu’est-ce que l’Ascension ?

En nous rappelant que le message ultime de Jésus est un appel à « demeurer en son amour » (Jn 15, 9), l’Évangile de ce dimanche nous prépare à l’Ascension. Nous connaissons bien la scène que nous rapportent les Actes des Apôtres. Jésus, lors d’une dernière apparition à ses disciples en haut du Mont des Oliviers, leur annonça qu’ils recevraient l’Esprit Saint, puis « sous leurs regards s’éleva et une nuée le déroba à leurs yeux » (Act 1, 9). L’Ascension commémore le dernier départ de Jésus à la fin de ses manifestations sur la terre après sa mort et sa Résurrection, et l’entrée définitive de son humanité dans la gloire divine. C’est un mystère qui transcende l’expérience sensible et qui ne peut être enfermé dans le récit très sobre et biblique de ses témoins historiques. « Le Seigneur Jésus fut enlevé au Ciel et Il s’assit à la droite de Dieu » (Mc 16, 19). Son Corps avait été glorifié dès la Résurrection, mais sa gloire restait voilée par son apparence humaine qui désormais nous est enlevée en vue du don de l’Esprit Saint. On ne peut séparer cette exaltation céleste du Fils de sa descente du Ciel dans l’Incarnation. Pour nous qui dès maintenant sommes avec Lui en Dieu, elle inaugure le temps eschatologique de l’attente de son retour à la fin des temps.

Anne Viry