"Pour que le monde soit sauvé"

« Pour que le monde soit sauvé »

 

                 Le projet de Dieu pour l’humanité est un projet d’amour et de bonheur ; il prend la forme d’une aventure de libération et de salut. Dans l’Ancien Testament, l’événement fondateur est le moment où Dieu vient libérer son peuple de la servitude en Egypte : Dieu rachète Israël de la servitude comme on rachète un esclave. Le salut alors, c’est la liberté, et la vie.

                 Les chrétiens croient que Jésus, par sa vie, sa passion, sa mort et sa résurrection, nous a sauvés du péché.

Il n’a cessé de secourir, de soulager, de guérir, à la fois les corps et les cœurs. Il a désamorcé l’angoisse et la peur. Les hommes se font de Dieu une fausse image, un Dieu qui juge et qui fait peur. Or Jésus, Lumière venue dans le monde, révèle que Dieu n’est qu’amour et accueil, pardon et tendresse.

En Jésus, Dieu vient à la rencontre de l’humanité, et lorsque Jésus a été mis à mort par la violence humaine, Dieu répond à sa demande et accepte de pardonner. Désormais Dieu ne veut voir les hommes que sur le visage de Jésus son Fils bien aimé ; il nous voit en lui et à travers lui ; il nous veut et nous voit justes et capables d’entrer en relation avec lui et de participer à sa vie. Jésus a donc accompli le dessein de Dieu : remettre l’humanité pervertie dans l’axe du souffle créateur et sauveur, du souffle d’amour (l’Esprit) de Dieu, pour que « quiconque croit en lui ne se perde pas mais obtienne la vie éternelle »

Bérengère Mirabaud