Père Rabel le 9 octobre 2016

             28ème dimanche du temps ordinaire ‘C’ - Saint-Pierre - 9 octobre 2016

 

 

1) Une conversion

     Dans la 1re lecture, Naaman le général syrien revient finalement vers Elisée, après avoir été guéri. « Il retourne chez l’homme de Dieu ». De même, dans l’évangile, le 10ème lépreux, guéri, « revient sur ses pas ». Chez ces deux hommes, a lieu une véritable conversion : prise de conscience et mouvement de tout l’être. De même, St Paul, dans la 2ème lecture, nous interpelle : « Souviens-toi de Jésus-Christ ». Nous interpelle, en vue d’une conversion.

     Vous lirez la superbe Lettre Pastorale de notre évêque : dans les ‘Perspectives’, il nous dit : ‘Nous ne pouvons pas reconduire les mêmes schémas pastoraux’. Evoquant la jeunesse, il écrit : ‘De + en + de jeunes sont totalement ignorants du christianisme’. Décemment, dans ce bouleversement de société, il ne nous est plus permis de ronronner. Il y va de notre honneur de disciples, de notre responsabilité de collaborateurs de Dieu. Un appel fort nous est lancé.

 

2) Une action de grâce

     « Il n’y a pas d’autre Dieu sur toute la terre » s’exclame Naaman. De même, et d’une manière encore plus explicite, le 10ème lépreux « glorifie Dieu à pleine voix ». Bien plus, il « se jette aux pieds de Jésus, en lui rendant grâce ». Son action de grâce va logiquement vers Jésus, seul médiateur vers le Père. C’est bien pourquoi St Paul parle du « salut qui est dans le Christ-Jésus ».

     Car cette conversion, si nécessaire, si urgente, doit nous mettre aux pieds de Jésus. Doit faire de nous un vrai disciple, c’est-à-dire un amoureux du Christ. C’est bien pourquoi dans sa Lettre Pastorale, notre évêque rappelle que ‘Jésus nous révèle le vrai visage de Dieu’, nous demande de ‘croire que le Seigneur Jésus est toujours avec nous’. Bref souhaite que chaque catholique des Hauts-de-Seine devienne un véritable disciple.

 

3) Un envoi en mission

     Naaman retourne dans son pays, complètement transformé, guéri au plus profond. Et désormais, va pouvoir annoncer le « Seigneur Dieu d’Israël ». C’est ce que demande le Christ à ce 10ème lépreux : « Relève-toi et va ». Toi qui es disciple, deviens un ‘disciple-missionnaire’. « Avec lui, nous vivrons, avec lui, nous règnerons » proclame St Paul.

     C’est ce que nous demande notre évêque, très explicitement, en reprenant le pape François : tout chrétien se doit d’être ‘disciple-missionnaire’, investi « d’une mission qui propose et enthousiasme », c’est-à-dire qui fait vivre de Dieu. Le seul objectif de notre vie, écrit Mgr Aupetit dans la conclusion de sa lettre, c’est de ‘faire connaître et aimer Jésus’, mais pour cela il s’agit de vivre de son amour.

     Cela doit vraiment être notre objectif d’année : l’objectif de chacun, l’objectif de chaque mouvement que nous vous présenterons chaque semaine, l’objectif de la paroisse.


  Père Hervé Rabel