Père Rabel le 13 mars 2016

                         5ème dimanche de carême ‘C’ - Saint-Pierre - 13 mars 2016

 

 

1) Trois attitudes du Christ : d’abord il s’assoit et enseigne

     En effet, à l’époque, celui qui enseigne le fait assis. Ce qui est terrible, c’est que scribes et pharisiens ne l’écoutent absolument pas, tellement ils sont occupés par cette femme. Ce qui les préoccupe c’est de voir en l’autre ce qui est mal. Or le Christ demande, dans son enseignement, de voir déjà en l’autre ce qui est beau, ce qui est bon. Mais pour cela, comme le dit St Paul, « connaître le Christ », « être saisi par le Christ Jésus »…

     Il faut nous laisser enseigner par Jésus, inlassablement, pour redécouvrir l’amour qui vient de son cœur. Cet amour qui fait revivre. Aujourd’hui, notre monde est si violent, à tous points de vue, qu’il a d’autant plus besoin de cette miséricorde, de ce cœur qui se brise. Pour être relancé dans la confiance, dans l’espérance. Le Christ nous demande d’avoir ce regard, d’avoir son regard. Demandons, pour cela, l’intercession de saints Louis et Zélie Martin.

 

2) La 2ème attitude du Christ : il se baisse et écrit

     Il écrit « sur la terre » : étonnant ! Pourquoi sur la terre, dans la poussière ? Mais parce que lors de la création « le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière » (Gn 2,7). Le Christ, lui, ne crée pas, il recrée. Il « façonne son peuple », comme le souligne Isaïe, avec toute la nouveauté de sa venue. Il vient faire toutes choses nouvelles, c’est pourquoi il se baisse, pour ne pas voir la laideur du péché des accusateurs, cette laideur qu’il est venu effacer.

     « Ne songez plus aux choses d’autrefois » nous demande Isaïe. Et St Paul renchérit : « oubliant ce qui est en arrière ». Dans ce monde aujourd’hui si abimé, il ne s’agit pas de se lamenter, mais de poursuivre cette œuvre de recréation. De nous appuyer sur les fondements solides de notre foi pour reconstruire. Dans son dernier livre au titre révélateur ‘La haine du monde’, Chantal Delsol nous demande de ne pas être des maîtres, mais des gardiens, des humbles jardiniers de ce monde qui nous est confié. En pensant à la famille, qu’il nous faut reconstruire, demandons l’intercession des saints Louis et Zélie Martin.

 

3) La 3ème attitude de Jésus, c’est de « se relever ».

     C’est, bien sûr, l’annonce de la résurrection où il se relèvera d’entre les morts. Mais, en se relevant, il entraîne cette femme dans la résurrection : elle commence à parler, elle redevient un être humain. « Voici que je fais une chose nouvelle », dit le Seigneur à Isaïe. Et St Paul ajoute qu’il s’agit « d’éprouver la puissance de la résurrection ».

     Dans un monde qui multiplie les esclavages, nous avons à devenir, par grâce, des êtres libres. Dans une France qui est en train de s’abimer, de se disloquer, nous avons à nous réapproprier cette culture chrétienne qui met l’homme créé et racheté au centre. Ayons cette fierté de croire. Même si le royaume n’est pas de ce monde, nous ne pouvons pas nous désintéresser du bien commun, nous avons à y travailler de toute notre force, en prenant les engagements que le Seigneur nous demandera de prendre. Puisque nous prions tout spécialement aujourd’hui Louis et Zélie Martin, demandons leur intercession, eux qui ont si bien œuvré à la sainteté de leur couple et de leurs enfants.

   

 Père Hervé Rabel