Naissance de l’Eglise protestante unie

Cet événement majeur dans l’histoire du protestantisme en France est passé sans doute un peu inaperçu : l’union de l’Eglise réformée et de l’Eglise évangélique luthérienne sous le nom d’Eglise protestante unie de France. Celle-ci a tenu son premier synode à Lyon du 8 au 12 mai dernier. Une structure commune rassemble désormais ces deux traditions qui conservent néanmoins leurs spécificités liturgiques et d’organisations locales. Il s’agit aussi d’un événement d’importance sur le plan œcuménique. En effet, ces deux courants du protestantisme, l’un sous l’influence de Calvin et l’autre sous celle de Luther, se sont opposés sur des points théologiques. Le mouvement œcuménique né au 20ème siècle a permis à ces traditions de connaître des étapes marquantes de rapprochement, telles que la fondation du Conseil œcuménique des églises en 1948, une déclaration commune en 1934 contre le nazisme, un accord théologique au niveau européen en 1973, la Concorde de Leuenberg. En France, le processus vers l’union a débuté en 2007 et a demandé cinq années de préparation jusqu’au vote des synodes luthérien et réformé en 2012.

Anne Christin