Le mariage

Le Mariage

Lien indissoluble librement consenti pour l’union d’un homme et d’une femme, consacré publiquement par une autorité soit ecclésiastique, civile ou l’une et l’autre en vue de fonder une famille cellule de base de la société, en accueillant et élevant les enfants qui résultent de cette union. Le mariage résulte du Don réciproque de l’homme et de la femme, en toute confiance, avec engagement total de vie commune, d’assistance mutuelle, échange de fidélité, de confiance réciproque, dans la joie et les épreuves ; chacun dit ‘oui’ pour toujours à l’aimé, dans la liberté, sur tout le futur inconnu. L’amour des époux y garde ordre et mesure. Cependant l’union civile le considère comme un contrat marquant ainsi sa vulnérabilité, mais sous la protection de la loi. Certaines religions prévoient une répudiation facile. En régime chrétien, les paroles de la Genèse renforcent ces constats par la participation à la création de Dieu, et l’union en une seule chair dans la liberté de quitter son père et sa mère. Le Don de Dieu qui unit l’homme et la femme qui se sont donnés l’un à l’autre solennellement ne peut être rompu ; l’homme et la femme sont sanctifiés (se rendent saints mutuellement) par le sacrement qu’ils se donnent devant Dieu et la société ; l’amour mutuel du Père et de la Mère se répand sur leurs enfants, merveilles qui les dépassent, dont ils sont responsables de l’éducation culturelle et religieuse, et sur leur entourage ; ils témoignent de l’amour de Dieu dont ils vivent.

Patrick Cantin