Le Livre du prophète Amos

Dans la présentation de la Bible chrétienne reprise de la Vulgate (et de l’hébreu), le « Livre d’Amos » est le 1er, car le plus ancien historiquement, des textes du recueil des « Douze petits prophètes ». Le terme de « petits » dénote une brièveté des textes et non leur moindre valeur que pour les « grands » prophètes. Amos était berger à Teqoa, à la lisière du désert de Juda, quand Dieu le prit « de derrière son troupeau » pour aller prophétiser en Israël. Il prêcha sous le règne de Jéroboam au sanctuaire de Béthel à l’époque où le Royaume du Nord était prospère, mais où le luxe des grands insultait la misère des opprimés et où la splendeur du culte masquait l’absence d’une religion vraie. Avec la rudesse d’un homme du désert, Amos condamne au nom de Dieu la vie corrompue des cités, les injustices sociales et la fausse assurance que l’on met en des rites où l’âme ne s’engage pas. Dieu châtiera durement Israël que son élection oblige à plus de justice morale. Amos est le contemporain d’Osée qui, lui, est originaire du Royaume du Nord.

Anne Viry