Le cierge pascal

                            

 

 

             Le cierge pascal est un grand cierge que vous verrez à côté de l’autel à partir du jour de Pâques, signe de foi et d’espérance dans la résurrection du Christ. Il est orné d’une croix dont les angles sont gravés par les chiffres du millésime de l’année. Au dessus et en dessous, sont inscrites la première lettre (Alpha) et la dernière lettre (Omega) de l’alphabet grec manifestant que le Christ est « le commencement et la fin de toutes choses ». Pendant la veillée pascale, un feu est allumé à l’extérieur de l’église ; le célébrant y allume le cierge pascal et entre dans l’église encore plongée dans l’obscurité, suivi de l’assemblée. Un hymne chanté à la fin de cette procession et appelé Exultet (je déborde de joie) exprime magnifiquement le triomphe de la lumière sur la nuit :

« Dans la grâce de cette nuit, accueille, Père très Saint, le sacrifice du soir de cette flamme que l’Eglise t’offre par nos mains ; permets que le cierge pascal, consacré en ton nom, brûle sans déclin en cette nuit et qu’il joigne sa clarté à celle des étoiles. Qu’il brûle encore quand se lèvera l’astre du matin, celui qui ne connaît pas de couchant , le Christ ressuscité revenu des enfers, qui répand sur les hommes sa lumière et sa paix. »

Le cierge pascal est allumé pendant toute l’année à l’occasion des baptêmes et des funérailles pour rappeler aux fidèles la foi en la lumière de la résurrection.

Valentine de Chillaz