La relation de foi

Appeler le Seigneur au secours, écouter la voix du Seigneur, réveiller en soi le don de Dieu et lui rendre témoignage, régler notre comportement et notre enseignement dans la foi et l’amour que nous avons en Jésus-Christ. Autant de manifestations requises de notre relation de foi. La foi est bien la vertu la plus étrange : elle nous est donnée, mais notre accueil est à examiner, à « réveiller », à traduire dans le témoignage pour donner à notre tour ce cadeau qui porte notre vie dans la fidélité, dans la durée du risque de l’engagement. La foi nous sauve, nous « justifie » : elle est, avec la raison qui l’accompagne, notre moteur de vie bonne qui nous entraîne à l’espérance et à la charité. Le bonheur réel lié à la vie par le Christ nous entraîne à partager la source. C’est à partir de ce fondement d’acceptation du don de Dieu en nous et en notre vie que nous pouvons être les instruments de la transmission de la foi, dans l’Eglise, avec l’Esprit Saint.

Patrick Cantin