La première lettre de saint Jean

Durant le temps pascal, nous lisons chaque dimanche un passage de la première lettre de saint Jean. Les épîtres johanniques sont au nombre de trois, la première étant la plus longue. Ces lettres donnent très peu d’informations sur leur auteur et sur leurs destinataires, aucun nom n’est donné. Elles sont très probablement du même auteur et ont été attribuées à l’apôtre Jean. L’auteur se présente comme un témoin direct de la vie de Jésus (1 Jn 1,1-3). Il s’adresse à un ensemble de communautés qui sont confrontées à une doctrine hérétique de type gnostique. Saint Jean fustige des « antichrists », des « prophètes de mensonge », des « menteurs » qui tentent de détourner les disciples de Jésus de la vraie foi. Les personnes visées prétendaient vivre en communion avec Dieu, être sans péché, ne reconnaissaient pas Jésus comme le Messie et le Fils de Dieu, refusaient de croire en l’incarnation et ne cherchaient pas à garder les Commandements, particulièrement celui de l’amour fraternel. Saint Jean s’emploie donc à donner les critères d’une vie chrétienne authentique de communion avec Dieu, sur le plan de la foi et des actes : être fidèle à la foi enseignée depuis le début et pratiquer les Commandements, surtout celui de l’amour du prochain.

Anne Christin