La communion dans la main

Nous avons aujourd’hui deux méthodes de communion au Corps du Christ. La communion dans la main et la communion sur la langue. Nous voulons évoquer ici la pratique de la communion dans la main et surtout la manière de la recevoir. Mais avant, il faut rappeler que la pratique de la communion dans la main est un « indult », c’est-à-dire, une concession accordée ici et là. Elle remonte d’abord à l’époque des persécutions de l’Eglise pour pallier à l’absence des prêtres. Les fidèles emportaient donc le Corps du Christ à la maison et se le donnaient eux-mêmes de leurs propres mains. Elle va se répandre après en Hollande, au début des années soixante, avant de s’étendre dans toute la chrétienté occidentale. Bien adoptée aujourd’hui par nombre de chrétiens, cette pratique de la communion dans la main doit s’observer de façon révérencieuse et fervente pour nous éviter de banaliser le geste et de risquer de céder à la négation de la présence réelle et du sacerdoce. Voilà pourquoi, il faut pour la recevoir dans la main : tendre la main droite ; avoir les doigts joints ; soutenir les doigts par la main gauche ; avoir la paume légèrement concave ; répondre « Amen » une fois que le Corps du Christ est déposé dans la main. Une fois que l’on l’a reçu, se mettre sur le côté pour le mettre dans la bouche sans être obligé de se signer avec pour ne pas laisser tomber des fragments.

Père Job Mahusindjro KOUDHOROT