L'Incarnation

La « sortie » de Dieu … nous invite à sortir de nous-mêmes !

 

                Oui « l’Incarnation » - Dieu fait homme dans le sein de la Vierge Marie– est un « dogme » - c'est-à-dire une vérité centrale de notre foi - comme le sont également celui de la « Trinité » (un seul Dieu en trois personnes) ou celui de la « Résurrection » (Jésus vainqueur de la mort). Ils nous permettent de mieux appréhender le contenu de la Rédemption : notre « création renouvelée » (Jean Paul II. Redemptor Hominis, 1979). L’Incarnation est aussi un « mystère », c'est-à-dire une vérité qui, sans contredire notre raison humaine, la dépasse, source d’émerveillement. Mais l’Incarnation est avant tout un très grand évènement – un « avènement » - qui bouleverse l’histoire et chacune de nos vies : «Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle» (Jn. 3,16). Voilà le cœur de la joie de Noël : « sorti » du sein de la Trinité, Jésus (« Dieu-Sauve ») vient à notre rencontre : il se fait proche de chacun pour que nous devenions le prochain de tous. « C’est le mystère de l’Incarnation qui m’a converti – écrivait le Bx. Antoine Chevrier en 1856 - Alors je me suis décidé à suivre Notre Seigneur de plus près et mon désir est que vous-mêmes, vous suiviez Notre Seigneur de plus près ».

Olivier Verney