ISAIE

La première lecture de ce dimanche est extraite du livre d’Isaïe. Ce prophète (celui en qui Dieu parle) est né vers 765 avant J.C. Dans le Temple, il a eu la révélation de la grandeur de Dieu et de l’indignité de l’homme. C’est à ce moment-là qu’il s’écrit : « Saint, saint, saint est le Seigneur », prière d’adoration redite à chaque messe. Il annoncera la venue du Messie, fils de David. La critique biblique moderne a fait apparaître, par les faits historiques qui y sont rapportés, que la seconde partie du livre d’Isaïe date des environs de la captivité à Babylone (vers 550). C’est pourquoi l’on parle du second Isaïe. C’est dans cette partie du livre que se trouvent les chants du Serviteur souffrant, lus la Semaine Sainte. Ils sont immédiatement suivis des cris d’amour de Dieu pour son peuple : « Crie de joie… ne crains pas… Je conclurai avec vous une alliance éternelle… » C’est après cela que s’insère la lecture de ce jour, comme une conclusion et comme un guide pour notre vie : « Cherchez Dieu tant qu’il se laisse trouver… Que le méchant revienne vers le Seigneur, qui aura pitié de lui, vers notre Dieu, qui est riche en pardon ».

Aline de Boissière