"Donner sa vie", le don

Aimer au risque de mourir : « Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis » ! Il met sa vie à risque comme le pompier, le soldat ; il permet aux brebis de continuer leur vie. Aimer pour faire vivre : Le Christ à Gethsémani met sa vie à risque selon la volonté du Père ; mais lors de la Cène le Christ a donné son Corps, son Sang, sa Vie pour que notre vie change et que nous vivions de sa Vie donnée. C’est le don de lui-même à son Père et aux hommes. Ceux qui acceptent de vivre de cette nouvelle vie du Christ acceptent de mourir à leur ancienne vie et donnent leur nouvelle vie reçue pour autrui, pour vivre comme le Christ. Le don de son nécessaire par la veuve du temple en est une anticipation ; le don mutuel des époux chrétiens pour une nouvelle vie ensemble orientée vers un don de vie nouvelle en est une conséquence. Dans la communion eucharistique le double mouvement de don de sa vie se répète : don du Christ et don de l’accueil pour donner sa vie pour que les autres vivent de Sa vie !

Patrick Cantin