Deux gestes parallèles

Deux gestes parallèles : l’imposition des mains et l’onction d’huile (I).

Toute la Bible en parle : à chaque fois que Dieu confie une mission à quelqu’un, il y a une onction d’huile ou une imposition des mains. Ces deux gestes recouvrent alors les mêmes significations : Ils sont signes du choix de Dieu, et du don de l’Esprit Saint qui va avec. De cette manière, David est consacré par Samuel (1Sam 16, 13), et Josué est choisi par Moïse (Dt 34, 9). ). Ils expriment dans l’Église la tradition apostolique ininterrompue jusqu’à nous par les évêques. Ils révèlent aussi le don de guérison. Ainsi Jésus guérit les malades (Lc 4, 40), et le Bon Samaritain prend soin de l’homme tombé sur le chemin (Lc 10, 34). Ces guérisons figurent ainsi le pardon des péchés. Ce n’est pas par hasard si ces deux gestes se retrouvent identiques dans le rituel de la confirmation. Par eux, Dieu continue à nous pardonner, à nous combler de ses sept dons sacrés et à nous envoyer en mission.

Père Sébastien Neuville