Bref historique

C’est pour répondre aux besoins d’une population qui augmentait fortement que le cardinal Guibert chargea l’abbé Normand, curé de Neuilly depuis 1875, d’édifier une nouvelle église. C’est grâce à un don de Mme Balsan, complété par une vente, que le terrain fut trouvé, rond-point d’Inkermann ; l’édifice portera le patronyme de Pierre, son mari.

 

On prit comme architecte Alfred Dauvergne, qui présenta un projet d’édifice « roman-auvergnat », projet qui fut adopté en 1883. La bénédiction de la 1re pierre eut lieu le 30 octobre 1887 et les travaux seront conduits par Louis Dauvergne, fils d’Alfred, décédé entre temps. Début 1890, la 1re tranche (abside, chœur et transepts) était achevée.

                                        

En 1894, la 2ème tranche pouvait démarrer (nef et crypte).

 

 

Le clocher fut achevé en 1895 et, le 5 juillet 1896,

le cardinal Richard de Lavergne procédait à la bénédiction de l’église. L’année suivante, St Pierre devint paroisse, St Jean Baptiste étant relégué au rang de simple chapelle (elle redeviendra paroisse en 1910) et l’abbé Tardif, curé de Neuilly depuis 1894, devenait le 1er curé de St Pierre. En 1900, le grand orgue de Cavaillé-Coll et Charles Mutin fut installé.                                       

 C’est seulement en 1914 que les locaux annexes, avec les deux chapelles ‘haute’ et ‘basse’, sur le Bd Jean Mermoz seront terminés. Le 6 juin 1922, eut lieu la consécration de l’édifice, par le cardinal Dubois. Pour conclure, précisons qu’afin de terminer la décoration extérieure, des élèves de Georges Saupique exécutèrent, à partir de 1945, les sculptures du porche central et des portails latéraux.

                                    

   Pour en savoir plus, voir le livre de Jean de Blignières Trois paroisses de Neuilly-sur-Seine au cours des âges (Neuilly, 2004), en vente à l’accueil de la paroisse Saint-Pierre.